Voor 15:00 besteld, morgen thuis.
Klantenservice Tel: 073-6154550 tot 17:00 uur

Recent toegevoegd ×

U heeft geen producten in uw winkelwagen.

Photographie depuis un drone avec une vitesse d’obturation lente

La prise de photos avec une vitesse d’obturation lente n’est pas une nouveauté. Vous pouvez par exemple photographier de l’eau qui coule, un bloc de nuages qui se déplacent, ou des voitures qui roulent dans l’obscurité. Ces photos sont souvent prises depuis un trépied, mais vous pouvez aussi les prendre depuis le ciel avec une vitesse d’obturation lente. La plupart des drones ont un cardan électronique stabilisé, vous pouvez ainsi, avec l’aide d’un filtre Polar Pro ND32 ou ND64, créer un effet flou de mouvement sur une partie de votre photo, pendant que le reste de la photo reste clair. Wiebe de Jager de Dronewatch vous explique comment cela marche.

Eviter une surexposition lumineuse en diminuant la lumière.

Les filtres ND (filtres gris) sont beaucoup utilisés pour la photographie de paysages. Ces filtres diminuent la quantité de lumière qui touche le capteur de votre appareil photo à travers l’objectif. Ces filtres sont également disponibles pour des drones. Vous devez utiliser un long temps d’exposition lumineuse afin d’avoir suffisamment de lumière sur votre objectif avec un filtre ND. Vous obtenez ainsi un effet créatif : le courant d’eau d’une rivière ressemble par exemple à une couverture de soie avec un éclairage de quelques secondes. Vous pouvez aussi sciemment donner un effet de flou à certains objets mobiles, et garder le reste de la photo très claire.

La durée d’éclairage dépend de l’intensité (force) du filtre que vous utilisez. Par exemple, un filtre ND64 bloque 6 stops de lumière, vous devez donc prolonger la durée d’exposition lumineuse de 6 stops pour un bon éclairage. Si vous avez donc une vitesse d’obturation d’1/125e de seconde sans filtre, votre vitesse d’obturation avec un filtre sera d’une demi-seconde. Un filtre ND32 bloque 5 stops de lumière, vous devez donc prolonger la durée d’exposition lumineuse de 5 stops pour un bon éclairage.

Les filtres ND32 et ND64 de PolarPro.

Les filtres ND32 et ND64 de PolarPro.

Comment maintenir le drone immobile sans trépied ?

Pour la photographie de paysage on utilise souvent un trépied pour des prises avec une vitesse d’obturation lente, ceci afin que l’appareil photo ne bouge pas et que l’environnement sur la photo ne soit pas flou. Il n’est cependant pas possible de fixer votre drone sur un trépied quand il est en plein vol. Vous pouvez néanmoins utiliser un filtre ND sur votre drone, parce que les drones actuels sont capables de faire du sur place et le cardan maintient électroniquement votre appareil fixé dans la bonne direction. Les mouvements minimes du drone sont donc contenus par le cardan, ce qui permet d’avoir des vitesses d’obturation de quelques secondes. Par contre il ne faut pas qu’il y ait trop de vent, sinon il est difficile d’obtenir des photos claires à cause des tremblements et secousses du drone.

Exemples de photos prises par un drone avec une vitesse d’obturation lente

Vous pouvez faire des photos créatives en fixant un filtre ND puissant sur l’appareil photo d’un drone. Prenez par exemple le mouvement des vagues : les vagues se transforment en une sorte de couverture blanche lorsqu’on utilise une vitesse d’obturation lente, ce qui contraste joliment avec les rochers. La photo ci-dessous a été prise avec un DJI Phantom 4 avec filtre Polar Pro ND64 (ISO100, F/2.8, temps d’éclairage de 5 secondes).

Photo du ressac, pris avec DJI Phantom 4 et PolarPro ND64 filtre.

Photo du ressac, pris avec DJI Phantom 4 et PolarPro ND64 filtre.

Un autre exemple d’un bel effet obtenu en utilisant un filtre ND sur un drone est une chute d’eau. La photo ci-dessous a été prise au Irreler Wasserfälle en Allemagne, photo prise avec le DJI Phantom 4 avec un filtre gris Polar Pro ND64. J’ai eu beaucoup de mal à prendre cette photo, car malgré l’absence de vent, j’obtenais beaucoup de flou de mouvement parce que je volais bas. J’ai dû donc faire pas mal d’essais avant d’obtenir la chute d’eau de cette façon sur la photo.

Photo du Irreler Wasserfälle, pris avec DJI Phantom 4 et PolarPro ND filtre.

Photo du Irreler Wasserfälle, pris avec DJI Phantom 4 et PolarPro ND filtre.

Un troisième exemple où l’utilisation d’un filtre ND est utile pour créer un flou de mouvement, est lorsque vous voulez photographier un carrefour giratoire au crépuscule. Les phares et feux arrières des voitures qui circulent se fondent en traits continus grâce à une vitesse d’obturation lente. Pour cette photo j’ai utilisé un filtre moins puissant car il faisait déjà sombre, le ND32. Un temps d’éclairage de 5 secondes était quand même nécessaire sur le ISO 800. Le manque de clarté est dû à la haute valeur du ISO.

Photo d'un rond-point au crépuscule, pris avec DJI Phantom 4 et PolarPro ND64 filtre.

Photo d'un rond-point au crépuscule, pris avec DJI Phantom 4 et PolarPro ND64 filtre.

Conseils pratiques pour la prise de photos à partir d’un drone, avec une vitesse d’obturation lente.

Prendre des photos avec une vitesse d’obturation lente à partir d’un drone demande de la pratique, mais en vaut vraiment la peine! Réglez manuellement la balance des blancs avant de commencer. La balance automatique des blancs peut dysfonctionner lorsqu’on utilise des filtres ND très puissants, ce qui causera des grandes différences de couleur entre les photos. Si vous prenez des photos en RAW vous n’avez pas ce problème. Prenez aussi le plus de photos possible. Neuf photos sur dix que vous prenez seront probablement floues, surtout avec une vitesse d’obturation de quelques secondes. Le drone bouge toujours un peu, même s’il n’y a pas de vent. N’oubliez pas de retirer le filtre ND de votre appareil photo après une session de photographie. Il serait dommage de ne se rendre compte que lors de votre prochain vol que vous avez laissé le filtre sur l’appareil photo, et que toutes vos photos et vidéos ressortent noires.

À propos de Wiebe de Jager

Wiebe de Jager est pilote de drones et photographe. Il est le propriétaire du site www.dronewatch.nl. Sur ce site, il écrit sur sujets comme les dévéloppements concernant les aéronefs sans pilote. Wiebe est également le fondateur de la plate-form pour photographie aérienne pixair.nl. Finalement, Wiebe est l'auteur des deux livres concernant le photographie et vidéo aérienne.

Geef een reactie